Archives de catégorie : Robotique

Humanité, Robotique et Intelligence Artificielle: des défis pour demain

Bon, aujourd’hui je vais rebondir sur une infor­ma­tion que je viens de lire pour traiter d’un sujet haute­ment trans­ver­sal, celui de l’avenir de nos sociétés mod­ernes face l’avènement de la robo­t­ique et de l’intel­li­gence arti­fi­cielle. Tout ce que je lis à ce sujet depuis un an est rel­a­tive­ment pes­simiste, voir proche du cat­a­strophisme… Et je me sens impliqué, tra­vail­lant dans et avec les out­ils de l’appren­tis­sage automa­tique (Machine Learn­ing). Et même si j’aime me qual­i­fi­er de “codeur”, je n’en reste pas moins pro­fondé­ment ancré dans l’humanité, elle-même encadrée par la société, ses lois, ses mœurs… Je vais donc vous par­ler de tout ça, de ma vision de l’avenir, de l’urgence de pren­dre de bonnes déci­sions aujourd’hui, des déci­sions éclairées et non pas dic­tées par la peur, voire le ressen­ti­ment.

Con­tin­uer la lec­ture de Human­ité, Robo­t­ique et Intel­li­gence Arti­fi­cielle: des défis pour demain

Actu Robotique: Sweep, Photogrammétrie vs Scan 3D, un Robot pour remplacer les Chirurgiens et Pyrène le robot humanoïde

Cette semaine, nous allons repar­ler du pro­jet Sweep qui avait reçu un bon accueil sur Kick­starter, mais qui ne pou­vait scan­ner qu’en 2D. Grâce à un nou­veau kit, on peut le trans­former en scan­ner 3D. En par­lant de scan 3D, savez-vous que dans cer­tains cas, la pho­togram­métrie donne de meilleurs résul­tats ? Ensuite, nous ver­rons un exem­ple où un robot va réalis­er une opéra­tion com­plexe de chirurgie, sans l’assistance d’un chirurgien, et 50X plus rapi­de­ment. Plus pré­cis, plus rapi­de… mais aus­si, beau­coup moins d’anesthésiques et donc , une bien meilleure sécu­rité pour les patients. Enfin, nous par­lerons de Pyrène, ce robot norvégien humanoïde qu’on peut voir au Laas de Toulouse et nous revien­drons sur 2 arti­cles précédem­ment pub­liés.

Con­tin­uer la lec­ture de Actu Robo­t­ique: Sweep, Pho­togram­métrie vs Scan 3D, un Robot pour rem­plac­er les Chirurgiens et Pyrène le robot humanoïde

Robotique: concevoir son propre vérin hydraulique

Les robots qu’on utilise au quo­ti­di­en pos­sè­dent le plus sou­vent des moteurs élec­triques. Mais dès que nous avons besoin de puis­sance, pour porter, creuser le sol, etc. Il faut pass­er à l’hydraulique, voire au pneu­ma­tique. Cela con­siste à utilis­er un com­presseur, ali­men­té le plus sou­vent par un moteur ther­mique pour des raisons de puis­sance, et qui va utilis­er des verins. On par­le de vérin pneu­ma­tique quand on utilise de l’air com­primé et de vérin hydraulique quand on utilise de l’huile sous pres­sion (jusqu’à 350 bars). A savoir que les vérin élec­triques exis­tent aus­si, mais ils sont beau­coup plus lent et fonc­tion­nent comme le principe de la vis-écrou. Si vous avez un treuil élec­trique à la mai­son, ça fonc­tionne avec ce principe. Ain­si, moteur éteint, ce dernier reste “fixe” alors que l’hydraulique/pneumatique va relâch­er.

Pour mieux com­pren­dre le fonc­tion­nement d’un vérin hydraulique, regardez cette courte ani­ma­tion:

La vidéo suiv­ante nous mon­tre com­ment con­cevoir son pro­pre vérin hydraulique:

Je me suis sou­vent demandé com­ment on pou­vait fab­ri­quer ce type d’appareil – non pas que cela me sem­ble com­pliqué sur un plan tech­nique, mais j’imagine que ce n’est pas à la portée du pre­mier bricoleur. A cause des prob­lèmes de pres­sion, il faut un tra­vail de pré­ci­sion, dis­pos­er de joints… éviter que ça pisse l’huile dans le cas de l’hydraulique, ne pas avoir de bulle d’air… Dans la vidéo, il part de cer­taines pièces déjà toutes prêtes – mais peu dans l’ensemble. Pour le tube, il refait un file­tage. Pareil pour le pis­ton qui entre dans le tube. Le but est de lui adjoin­dre un élé­ment qui fait office de joint: ain­si en met­tant la pres­sion à gauche, il par­ti­ra à droite et vice et ver­sa. Après d’autres pré­pa­ra­tions, il passe à la soudure… très pro, de belles soudures qui ne sont pas à la portée de l’amateur. Après cela, la mise en place des con­necteurs hydrauliques. A la fin, il fait des tests de force, mais pas de vitesse, c’est dom­mage.

Voilà, ça demande de savoir bien utilis­er un tour out­ils, de savoir faire de belle soudures, mais ça reste abor­d­able. A la fin, vous pour­rez vous con­stru­ire un Mecha façon coréenne:

AirSim: un simulateur de drone sous UE4 couplé à Pixhawk

Ceci n’est pas un arti­cle sur un sim­ple sim­u­la­teur de drones… non, cela va beau­coup plus loin. Il s’agit ici de simuler un drone, tout en récupérant un max de don­nées de vol, et en étant cou­plé à un logi­ciel d’auto-pilotage. Bref, cela va être l’occasion pour moi de vous présen­ter Air­Sim qui a été dévelop­pé par Microsoft, mais aus­si le pro­jet Pix­hawk qui est un pro­jet en Open Hard­ware d’un ensem­ble per­me­t­tant de créer son pro­pre drône avec caméra et télé­com­mande et per­me­t­tant de don­ner un peu d’autonomie à ce drone. Vous êtes prêts, car ça va être pas­sion­nant 😉

Con­tin­uer la lec­ture de Air­Sim: un sim­u­la­teur de drone sous UE4 cou­plé à Pix­hawk

Un robot norvégien apprend à évoluer et s’auto-répare en imprimant ses pièces

Des experts de l’Uni­ver­sité d’Oslo, en Norvège — l’équipe tra­vail­lant avec le professeur agrégé Kyrre Gletteont mis en place une méth­ode per­me­t­tant aux robots de con­cevoir et de fab­ri­quer en toute autonomie des pièces les com­posant et ce, en util­isant une forme d’évolution arti­fi­cielle appelée Gen­er­a­tive design et une imp­ri­mante 3D à leur dis­po­si­tion. Toute­fois, l’équipe doit encore lui assem­bler ses pièces. Il ne s’agit pas du 1er robot créé par le lab­o­ra­toire. Il y a eu le robot Hen­ri­ette en 2005 par le pro­fesseur Mats Hov­in qui devait appren­dre à marcher.  Puis Erna et Tur­bo.

Con­tin­uer la lec­ture de Un robot norvégien apprend à évoluer et s’auto-répare en imp­ri­mant ses pièces