Archives de catégorie : Serious Gaming

Apprendre la mécanique spatiale avec Kerbal Space Program (KSP)

Ker­bal Space Pro­gram est un jeu indépen­dant dévelop­pé par une société mex­i­caine. Si vous vous intéressez à l’astronomie, à l’aéronautique, à la coloni­sa­tion spa­tiale, vous devez impéra­tive­ment con­naître ce jeu !

Il nous apprend plus sur la mécanique des vols spa­ti­aux que bien des bouquins ! Et comme je cher­chais des exem­ples de jeux qui nous for­ment à quelque chose… je ne pou­vais pas pass­er à coté de ce dernier!

Con­tin­uer la lec­ture de Appren­dre la mécanique spa­tiale avec Ker­bal Space Pro­gram (KSP)

L’apprentissage par le jeu vidéo

Aujourd’hui, on par­le sou­vent de seri­ous games d’un coté, et de “gam­i­fi­er” la for­ma­tion de l’autre. Mais qu’en est-il vrai­ment coté pra­tique ? Avons-nous vécu une révo­lu­tion de la for­ma­tion et de l’apprentissage au tra­vers du jeu vidéo ? Je te pro­pose une petite réflex­ion sur le sujet, où j’avance surtout en me posant des ques­tions et en te deman­dant de m’aider dans la réflex­ion.

Con­tin­uer la lec­ture de L’apprentissage par le jeu vidéo

Alzheimer: diagnostic et traitement par des jeux vidéo?

X-torp

Le 20 sep­tem­bre 2016 a été présen­té un jeu vidéo per­me­t­tant d’aider les patients atteints de la patholo­gie d’Alzheimer léger.

curapy-com3_-_2016-09-22_10-26-33

Le groupe Genious, le lab­o­ra­toire CoBTeK (Cog­ni­tion — Behav­iour — Tech­nol­o­gy) de l’Université de Nice Sophia-Antipo­lis et l’Association Inno­va­tion Alzheimer ont créé X-TORP, un seri­ous game util­isant Microsoft® Kinect™ pour entretenir les fonc­tions cog­ni­tives de ces patients ou d’autres patients souf­frant d’autres mal­adies neu­rodégénéra­tives, afin d’éviter que la patholo­gie ne s’installe plus.

Con­tin­uer la lec­ture de Alzheimer: diag­nos­tic et traite­ment par des jeux vidéo?

Un jeu vidéo pour corriger la vision

Daniel Doy­on souf­fre d’amblyopie. Son cerveau n’utilise qu’un œil, car l’autre est trop faible. Une défi­cience visuelle qui lim­ite sa capac­ité de voir en trois dimen­sions. Le seul traite­ment con­nu à ce jour, c’était de cou­vrir l’œil fort pour faire tra­vailler l’œil faible. Mais cela ne fonc­tion­nait que pour les enfants, et c’était plus ou moins effi­cace.

Les chercheurs de McGill ont dévelop­pé un traite­ment moins lourd, plus effi­cace et beau­coup plus amu­sant. Un jeu vidéo. Le jeu a été créé à Mon­tréal en col­lab­o­ra­tion avec les com­pag­nies Ubisoft et Ambly­otech. L’objectif : créer un jeu qui va con­va­in­cre le cerveau d’utiliser les deux yeux. « C’est un jeu en noir et blanc. Les élé­ments inter­ac­t­ifs sont en rouge ou en bleu, ce qui nous per­met de cibler cor­recte­ment cha­cun des yeux. » — Math­ieu Fer­land, pro­duc­teur senior chez Ubisoft

Con­tin­uer la lec­ture de Un jeu vidéo pour cor­riger la vision