Un jeu vidéo pour corriger la vision

Daniel Doyon souffre d’amblyopie. Son cerveau n’utilise qu’un œil, car l’autre est trop faible. Une déficience visuelle qui limite sa capacité de voir en trois dimensions. Le seul traitement connu à ce jour, c’était de couvrir l’œil fort pour faire travailler l’œil faible. Mais cela ne fonctionnait que pour les enfants, et c’était plus ou moins efficace.

Les chercheurs de McGill ont développé un traitement moins lourd, plus efficace et beaucoup plus amusant. Un jeu vidéo. Le jeu a été créé à Montréal en collaboration avec les compagnies Ubisoft et Amblyotech. L’objectif : créer un jeu qui va convaincre le cerveau d’utiliser les deux yeux. « C’est un jeu en noir et blanc. Les éléments interactifs sont en rouge ou en bleu, ce qui nous permet de cibler correctement chacun des yeux. » — Mathieu Ferland, producteur senior chez Ubisoft

Des lunettes rouge et bleu font en sorte que le joueur ne voit les personnages du jeu qu’avec son œil faible et les trésors à récupérer qu’avec son œil fort. Pour accomplir la mission, le cerveau doit donc absolument utiliser les deux yeux.

La suite de l’article sur radio-canada.

Encore un exemple du potentiel insuffisamment exploité des jeux vidéo, ici, en médecine, mais surtout dans la recherche et l’enseignement. Si les enfants jouent beaucoup, c’est qu’ils ont un gros besoin d’apprendre et c’est en jouant que nous apprenons le mieux. Alors, que fait-on encore sur les bancs ennuyeux des universités ?

Laisser un commentaire