Coup de théâtre : Unreal Engine 4 est devenu… GRATUIT !

Euh…. non, ce n’est pas le premier avril et le site d’Epic n’a pas été piraté…

Il semble que cet après-midi, UE4 est devenu gratuit… enfin presque: vous n’avez plus d’abonnement à payer pour le télécharger et obtenir les mises à jour –  juste les 5% à reverser sur les produits vendus (au delà d’un certain chiffre d’affaire).

Plus précisément: “Les personnes et ou/entreprises qui commercialiseront un jeu ou une application développé à l’aide de l’Unreal Engine devront reverser à Epic 5% de leurs revenus gagnés grâce à ce jeu ou cette application chaque trimestre, une fois que ce(tte) dernier(e) aura engrangé plus de 3.000 dollars. À noter que les projets de film ou d’architecture n’auront pas besoin de reverser ces royalties.”

En gros, Epic ne gagne de l’argent qui si, vous-même, vous gagnez de l’argent. Le deal est très honnête !

Tim Sweeney, le fondateur d’Epic explique ce passage en gratuit par une volonté de libérer la créativité et de permettre au jeu vidéo, en tant qu’art, de continuer à se développer:

En gros, la déferlante UE4 arrive… Unity va devoir serrer les fesses pour concurrencer ce produit qui est déjà Open Source. C’est la guerre !

Epic Games tiendra une conférence de presse, diffusée sur Twitch, mercredi 4 mars à 18h30 heure de Paris. Le studio profitera certainement de cette dernière pour détailler ce nouveau modèle économique.

 Pour télécharger gratuitement UE4, rendez-vous à cette adresse 🙂

Si vous souhaitez en apprendre plus sur les nouveautés de la version 4.7, c’est ici, ou sur le pourquoi j’ai préféré UE4 à unity dans cet article.

Voici ce qu’on peut faire avec UE4 (présentation à la GDC2015):

A noter que toutes les personnes qui ont souscrit au service à un moment ou à un autre (c’est mon cas) recevront quant à elles 30 € à dépenser surle Marketplace dédié. Ils ont mis aussi un système de chat pour les développeurs. Si vous voulez me contacter via le chat, ajoutez “benicourt” 😉

Je vous laisse avec cette présentation de Meletou (dont j’adore le franglais):

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *